> Voir la liste de tous les départements
Trouver une société près de chez vous

Les rats envahissent Paris, plusieurs lieux fermés pour dératisation ;

Le Champ-de-Mars, la tour Saint-Jacques, le boulevard Richard Lenoir... Ces endroits font partie des lieux ciblés dans le plan d'action de la Ville de Paris pour "réduire significativement" la présence des rats.

La Ville de Paris a annoncé mercredi qu'elle allait lancer une série d'opérations "coup de poing" contre les rats, dont la présence "en grand nombre pose des problèmes sanitaires, esthétiques et économiques", indique la mairie. 

Certaines zones du Champ-de-Mars vont devoir être clôturées, et huit autres zones sont en cours de traitement ou prochainement fermées, indique Le parisien. 

La tour Saint-Jacques fermée aux visiteurs

"Afin d'enrayer l'augmentation récente de la présence de rats dans l'espace public parisien, un plan d'action immédiat et ciblé est déployé", indique un communiqué de la Ville qui reconnaît que les éradiquer est "impossible" mais qu'il faut "réduire significativement leur présence". 

Pour s'attaquer à ces rongeurs, dont l'adage populaire dit que leur nombre est de deux rats pour un Parisien - il y a 2,2 millions d'habitants à Paris -, la Ville veut les empêcher de sortir des égouts, les éliminer des sous-sols d'immeubles et de la surface. 

Les zones les plus touchées des parcs et jardins de la ville "ont commencé à être clôturées et de nouveaux pièges sans risque pour l'environnement seront expérimentés", indique le communiqué. C'est le cas des squares Cambronne et Garibaldi dans le 15e arrondissement, du jardin Villemin dans le 10e, du square de la tour Saint-Jacques (la tour est aussi fermée) et du jardin des Rosiers dans le 4e, selon Le Parisien. Les pièges sont des boîtes contenant des appâts raticides. 

"Une menace sanitaire réelle"

Les autres zones infestées (square Langlois dans le 4e, square de la Roquette et terre-plein du boulevard Richard-Lenoir dans le 11e) vont faire l'objet d'opérations similaires alors qu'un plan à long terme va être déployé, avec multiplication de rondes d'agents contre l'abandon des déchets et actions de communication pour inviter les passants à ne plus nourrir les pigeons. 

"A 18h30, rue de Rivoli, on en a compté plus de deux cents entre les grilles et les buissons", témoigne un habitant du 3e arrondissement dans Le parisien. 

"Les rats sont une menace sanitaire réelle", explique Georges Salines, chef des services parisiens de santé environnementale, au quotidien. Mais "il n'y a pas de risque de maladie ou de peste... Que les Parisiens se rassurent", ajoute-t-il. 

http://www.lexpress.fr/region/ile-de-france/les-rats-envahissent-paris-plusieurs-lieux-fermes-pour-deratisation_1858422.html